© Luizzati 2015 - 2019 | Tous droits réservés.

CARNET DE ROUTE TDM ZD - #6 JAPON



Sixième étape du tour du monde : le Japon !

Mon premier ressenti en découvrant le Japon : "Je suis arrivée sur une autre planète!?!".

Et en effet, oubliez tout ce que vous savez et connaissez en arrivant au Japon car ici tout est différent! La culture japonaise m'a fascinée, dans ses bons comme dans ses mauvais aspects. C'est un mélange de traditionalisme très présent (pouvant mener jusqu'à une forte frustration et du mal-être) et de modernité complètement délirante (pouvant aussi avoir des excès très bizarres). Le patrimoine culturel et architectural de ce pays laisse sans voix et j'ai beaucoup aimé m'imaginer le Japon à l'époque des geishas en me baladant à Kyoto.

Ce pays ne peut laisser personne de marbre, c'est impossible! Tout est à redécouvrir ici, que ça soit les habitudes de vie, les relations entre humains, l'amour, le travail...Une vraie expérience ethnologique que je recommande à tous ;-)

>> Ce qui suit est mon ressenti, ce que j'ai vu au moment de mon séjour et reste mon propre avis. Je ne prétends pas ici faire un guide voyage ou dépeindre à la perfection tous les visages du Japon ;-) <<

ITINERAIRE

> 60% en train

> 30% à pied

> 10% en vélo


1 - Tokyo

2 - Kamakura

3 - Kyoto

4 - Nara

5 - Osaka

6 - Himeji

7 - Hiroshima

8 - Miyajima

9 - Kanazawa

10 - Tokyo

11 - Nikko

ASPECT ZERO DECHET & ECOFRIENDLY


L'échec....il n'y a pas d'autres mots! Eh oui, ne produire aucun déchet au Japon est IMPOSSIBLE! Et vous me connaissez ce n'est pas faute d'avoir tout essayé!

Tout d'abord il faut savoir qu'au Japon tout est emballé. Mais alors tout, vraiment tout. Tu veux une pomme? Eh bien elle sera emballée individuellement. Tu veux aller te chercher un truc à manger chez un traiteur avec ton contenant. Ton repas sera emballé et mis dans ton contenant. Et le pire c'est que tu ne peux pas refuser ces emballages! J'ai essayé à chaque fois mais premièrement les japonais étant hygiéniques à l'extrême, pour eux les emballages sont gages de sécurité alimentaire envers un client et deuxièmement si tu refuses l'emballage...ils t'en mettent quand même et refusent ta requête. Pas de façon méchante mais c'est juste une incompréhension culturelle car ils ne comprennent pas le problème avec cet emballage et pour eux c'était juste pour protéger ma santé des microbes potentiels. Et aller leur expliquer en anglais le pourquoi du comment était mission impossible car ils parlent très peu anglais...




Au pire j'aurais pu accepter de tout acheter dans des emballages recyclables si ça pouvait convenir à tout le monde. Mais non! Et vous savez pourquoi? Parce que le recyclage n'existe pas au Japon!! Enfin je modère mon propos: le Japon ne recycle que 7% de ses déchets potentiellement recyclables et de tout le pays je n'ai jamais vu de poubelle de tri (ni même de poubelle publique tout court). Les emballages papier/carton que j'ai produits, ne pouvant les recycler au Japon, je les ai gardés dans mon sac à dos jusqu'à Bangkok pour enfin trouver de quoi recycler!

Après avoir pesté pendant des jours, avoir tenté de trouver des trucs sans emballages dans les supermarchés (quitte à crever la dalle par moment car je ne trouvais rien), je me suis dit que c'était complètement ridicule, que j'allais être ici pendant 3 semaines et que voyager c'est aussi s'adapter à la culture locale. Alors quand nous le pouvions nous allions dans des restaurants petits budgets (oui car le Japon c'est cher!) et sinon nous faisions nos courses dans les supermarchés...en achetant des trucs emballés...dans mon sac réutilisable et en refusant les couverts en plastique et serviettes en papier. C'est déjà ça! Dommage pour le pays inventeur de la technique d'emballage Furoshiki!



La seule fois où l'on a accepté mon contenant!

<< Boutique traditionnelle de Furoshiki

A la fin du séjour nous sommes arrivés à l'équivalent d'un sac poubelle de déchets que nous n'avons pu refuser. Et les déchets recyclables ont été recyclés à Bangkok.

4 mois de voyage avec très peu de déchets produits et nous voilà avec une poubelle de déchets rien qu'au Japon!

Mais c'est la vie, il n'y a pas mort d'homme et au final ça m'a permis de comprendre qu'il y a encore du travail dans un pays aussi développé que le Japon et qu'à la fameuse règle des 3R de San Francisco et des 5R du livre de Béa Johnson, il fallait rajouter un R quand on voyage : Respecte. Respecte la culture locale, ses habitudes et son attitude bienveillante envers toi étranger de passage.

Au final cette gestion catastrophique des déchets et le règne du tout emballé, couplé à ce que je savais déjà sur leur façon de pêcher en ratissant les océans et en massacrant les baleines, m'ont laissé un goût amer de ce pays pourtant extraordinaire sur pleins d'autres aspects.

Du coup je dois avouer avoir bien rigolé quand j'ai lu récemment que pour les JO 2020 qui se dérouleront à Tokyo, le gouvernement voulait organiser les JO les plus écolos de l'Histoire en créant les médailles à partir de vieux composants électroniques.

Sérieusement les gars, sans vouloir vous donner de leçons, mais si vous pouvez faire ça, vous pouvez faire mieux à d'autres niveaux non?




Upcycling trop fun chez Muji!

LE CAS DE KAMIKATSU


Au milieu de tout ce que je viens de décrire plus haut, on trouve dans une région un peu excentrée du Japon une perle rare à l'opposé du modèle national : la petite ville de Kamikatsu.

Cette ville a fait partie comme moi des 100 innovations de 2016 de l'Impact Journalism Day qui changent le monde. Et en effet il y a de quoi car elle est devenue une ville zéro déchet après 10 ans d'une politique de gestion des déchets basée sur le recyclage. Alors attention cette ville a encore des déchets envoyés à l'enfouissement, mais tous les déchets potentiellement recyclables qu'elle produit sont 100% recyclés en 34 catégories différentes.

J'avais prévu d'y aller mais malheureusement nous avons dû changer nos plans. Mais en échangeant par emails avec la responsable du projet j'ai compris la volonté des habitants de la ville de maintenir ce système même si au début ils étaient très réticents. Cela demande beaucoup de volonté de s'appliquer à recycler sur 34 catégories. Imaginez en France nous n'avons qu'entre 3 et 5 catégories et c'est déjà la galère pour obtenir un taux de recyclage de plus de 25%...!

D'ici 2020 la ville souhaite ne plus avoir de déchets non recyclables envoyés à l'enfouissement et passer à un résultat "vraiment" zéro déchet. Petit bémol selon moi : dommage qu'avant de recycler ils ne pensent pas à réduire leurs déchets dans un premier temps pour préserver les ressources. Mais bon là je pinaille je l'avoue ;-)

Voici une petite vidéo explicative sur Kamikastu :


Sur cette belle initiative, je vous laisse avec quelques images du Japon ;-)

ET NE LOUPEZ PAS LA VIDEO !


#tourdumondezérodéchet #tourdumonde #tourdumondezerodechet #voyage #ecofriendly #ecologie #zerowaste #zerodechet #kamikatsu #japon #japan #tokyo #kyoto

1,005 vues