CARNET DE ROUTE TDM ZD - #4 OUEST AMERICAIN



Quatrième étape du tour du monde : l'Ouest Américain!

Cette étape du tour du monde a certainement été pour le moment celle qui m'a le plus marquée, où je me suis le plus amusée dans cette société basée sur le divertissement, où je me suis le plus énervée face au grand n'importe quoi écologique, où j'ai le plus perdu la tête face à cette surconsommation constante, où j'ai vu les choses les plus aberrantes et les plus exceptionnelles, où j'ai le mieux et le plus mal mangé, où j'ai été la plus surprise et la plus déçue...Bref, ce mois aux USA a été complètement bipolaire!

>> Ce qui suit est mon ressenti, ce que j'ai vu au moment de mon séjour et reste mon propre avis. Je ne prétends pas ici faire un guide voyage ou dépeindre à la perfection tous les visages des USA;-) <<

ITINERAIRE

> 80% en voiture

> 19% à pied (et encore c'est parce que l'on s'est forcés à marcher parce que là bas tu peux vraiment TOUT faire sans sortir de ta voiture, même retirer du cash!)

> 1% en hélico ;-)


1 - Los Angeles

2 - San Diego

3 - Calico ghost town

4 - Hackberry-Route 66

5 - Flagstaff

6 - Grand Canyon

7 - Flagstaff

8 - Monument Valley

9 - Antelope Canyon

10 - Page

11 - Horseshoe Bend

12 - Lac Powell

13 - Zion

14 - Bryce Canyon

15 - Salt Lake City

16 - Idaho Falls

17 - Yellowstone

18 - Grand Teton

19 - Salt Lake City

20 - Las Vegas

21 - Vallée de la mort

22 - Rhyolite ghost town

23 - Mammoth Lake

24 - Bodie ghost town

25 - Yosemite

26 - San Francisco

27 - Sausalito

28 - Santa Barbara

29 - Malibu

30 - Santa Monica

31 - Los Angeles

ASPECT ZERO DECHET & ECOFRIENDLY


J'ai longtemps hésité à dépeindre tout ce que j'ai vu aux USA qui portait préjudice à l'écologie, la préservation de l'environnement, la réduction des déchets et des gaz à effets de serre...et puis je me suis dit que si je commençais j'allais pouvoir remplir toute une encyclopédie et que tout cet alarmisme allait vous miner le moral!

Bon il y a quand même quelques petites choses que je ne peux pas m'empêcher de vous raconter en vrac:

>> Il y a une telle pénurie d'eau en Californie que les collines de la campagne environnante de San Francisco sont jaunes tellement l'herbe est grillée. J'ai même cru en traversant ces paysages qu'il s'agissait de dunes de sable...

>> En Californie la consommation d'eau des ménages ne représente que 5% du total. Alors qui pompe toute l'eau qui aujourd'hui crée une maxi sécheresse dans cette région? Principalement l'agriculture animalière intensive...

>> Aux US 40% de la nourriture produite ne sera jamais mangée. Mais jetée.

>> Il existe encore énormément de villes aux US qui ne pratiquent pas le recyclage...par manque d'intérêt pour la cause.

>> Je n'ai croisé que de grosses voitures ultra polluantes durant tout mon séjour, pas une seule petite compacte.

>> J'ai vu un méga golf arrosé en permanence...dans la Death Valley, soit la zone la plus aride du pays. On marche sur la tête!


Mais pour la suite, je veux surtout orienter mon post sur les actions positives, celles qui donnent l'exemple, qui redonnent le sourire et l'envie d'agir. Car je trouve que trop de négativité et d'alarmisme écologique peuvent renvoyer l'idée qu'il n'y a plus d'espoir et donner envie de baisser les bras à ceux motivés par le changement. Les USA sont assez déprimants sur certains points niveau écologie mais ils sont aussi géniaux et ingénieux croyez moi!

Par exemple sur les autoroutes de Californie il existe une file spéciale réservée au covoiturage. Elle permet de dépasser tout le monde, surtout au moment des bouchons. Un bon moyen d'encourager cette pratique encore trop peu répandue dans le pays.

A Los Angeles pour inciter les gens à prendre leurs vélos et le bus et limiter leurs trajets en voitures, les bus de ville sont construits avec des portes vélos à l'avant. J'ai trouvé ça drôlement chouette!


Recyclage de livres à Flagstaff

Désormais la Californie se doit de fournir de l'essence plus propre à ses citoyens pour limiter la pollution atmosphérique. C'est notre hôte AirBnb, un californien pur souche qui nous a expliqué qu'enfant il ne pouvait pas voir les buildings de L.A. tellement il y avait de nuages de pollution qui pesaient sur la ville. Aujourd'hui, le ciel de L.A. est bleu et dégagé grâce à cette mesure!


Autre point uuuuuultra cool: le pays est parsemé de magasins bios avec de fabuleux rayons de produits en vrac! J'étais complètement dingue devant tant de choix!

Palme d'or à la chaine de magasins bio Whole Food Market!

Même dans certaines grandes surfaces classiques on y trouve ce type de rayon. Magique je vous dis!

C'est également aux US qu'est né le concept / mouvement des Tiny Houses. Une véritable claque dans la tronche au monde de l'immobilier américain et de ses bulles financières spéculatives ainsi qu'à la surconsommation constante dans laquelle baigne le pays. Je vous parle de tout ça et de mon expérience plus précisément dans un autre article ;-)

LE CAS SAN FRANCISCO


Enfin, bien entendu je ne peux mentionner les actions positives américaines sans parler du petit génie de l'écologie, j'ai nommé San Francisco!

Cette ville fait vraiment office d'ovni dans le paysage américain que j'ai traversé et j'ai vraiment eu la sensation d'une bouffée d'air en y arrivant. On y sent comme un renouveau, une liberté d'expression, une mentalité avant-gardiste dans tous les domaines. J'ai trouvé cette ville très authentique!

Et c'est donc à San Francisco que j'ai eu la chance de visiter (mais pas de prendre de photos, dommage) le centre de tri de la ville gérée par REcology et de rencontrer Janelle Fitzpatrick, spécialiste Zero Waste du département environnement de la ville.



Recyclage dans le bureau du département environnement de San Francisco

Pourquoi San Francisco est si incroyable au niveau écologique? Eh bien tout simplement car cette ville possède un modèle de gestion des déchets que le monde entier lui envie!

Crée eu milieu des années 90, leur programme de recyclage géré par REcology a tout de suite pris comme slogan "Refuse, Reuse, Recyle" afin d'annoncer dès le départ l'objectif zéro déchet. Aujourd'hui c'est 80% de leurs déchets recyclables qui sont recyclés. Alors attention aux confusions, c'est 80% des déchets potentiellement recyclables qui sont recyclés et non pas 80% de tous les déchets confondus. Il faut savoir que San Francisco envoie encore à l'enfouissement des tonnes de déchets non recyclables.

Sachant qu'en France on peine à recycler un petit 30% de nos déchets potentiellement recyclables, les 80% sont justes incroyables pour une si grande ville.

Comme me le disait Janelle, aujourd'hui le message que veut faire passer la ville n'est plus "zéro déchet que l'on ne recycle pas" mais plutôt "zéro déchet à envoyer à l'enfouissement". Eh oui car c'est vraiment là qu'il faut agir, stopper les déchets non recyclables qui utilisent des ressources pour être produits mais dont on ne peut plus rien faire et qui vont polluer les sols.


Les déchets sont collectés par REcology et les foyers, bureaux ou restaurants payent une taxe selon leur quantité de déchets générés (en moyenne 60$ par mois pour une famille de 4). Un bon moyen de faire réfléchir les gens! La visite du centre de tri est aussi un sacré choc et je pense que chacun d'entre nous devrait jeter un oeil un jour au centre de tri le plus proche de chez lui pour comprendre pourquoi il faut agir.

Les déchets organiques collectés servent à faire du compost qui sera ensuite vendu aux vignobles de la vallée de Napa qui sont très friands de cet engrais naturel très efficace. Depuis 1996, le programme de compostage de San Francisco a permis d'empêcher 1 million de tonnes de déchets alimentaires de finir à l'enfouissement!

J'ai d'ailleurs appris qu'il serait bientôt possible de composter le polystyrène car il vient d'être inventé du polystyrène à base de champignons!

En plus des déchets recyclables classiques des foyers de la ville, San Francisco recycle également les matériaux de construction des chantiers: pierres cassées pour faire de nouvelles routes, peinture qui sera recyclée puis envoyée dans les pays en développement pour peindre des écoles.

REcology a même monté une association pour accueillir des artistes en demeure afin de leur proposer de créer des objets d'arts avec ce qu'ils trouveront dans les objets recyclables déposés par les gens: cintres, vieux vêtements, jouets, bois... Oui car il est aussi possible aux habitants de venir déposer des objets dont ils ne veulent plus au centre de tri.

Aujourd'hui, le recyclage des déchets à San Francisco a entrainé 10 fois plus d'emplois que les décharges classiques et ce système de recyclage adopté par la ville, en plus d'avoir un impact positif sur l'environnement, est un système économiquement et financièrement viable!

Et comme le dit le maire de la ville Edwin M. Lee : "Le zéro déchet est la meilleure chose que puisse mettre en place une ville, une communauté. Les déchets sont crées par nous et c'est notre responsabilité que de trouver des solutions. Tout se résume à notre conscience".

Sur ces belles paroles je vous laisse avec quelques images de l'Ouest américain ;-)

















ET NE LOUPEZ PAS LA VIDEO !


#tourdumondezérodéchet #tourdumonde #tourdumondezerodechet #voyage #ecofriendly #ecologie #zerowaste #zerodechet #usa #sanfrancisco #lasvegas #losangeles #ouestamericain #étatsunis #recology

428 vues

© Luizzati 2015 - 2019 | Tous droits réservés.